3 bonnes raisons de faire du sport pendant l’allaitement

3 bonnes raisons de faire du sport pendant l’allaitement

Faire du sport après l’accouchement, c’est très bénéfique pour les mères allaitantes. Il faudra juste bien organiser son planning quotidien. C’est la meilleure façon d’éviter la fatigue. En pratiquant une activité physique, une mère allaitante constatera des changements notables dans sa vie. En tout cas, voici 3 bonnes raisons de faire du sport pendant l’allaitement.

 

Pour perdre du poids

 

Après l’arrivée du bébé, une maman aura probablement peur de regarder dans un miroir. C’est seulement quelques semaines après l’accouchement qu’elle le fera. Et à ce moment-là, la déception sera inévitable. Inutile de rappeler que le corps d’une femme change après avoir donné la vie. En choisissant d’allaiter son bébé, son anatomie se transformera davantage. Afin d’éviter une prise de poids soudaine et inexpliquée, la pratique d’une activité physique est fortement recommandée.

Pour diverses raisons, une mère allaitante doit faire du sport régulièrement. C’est la meilleure solution pour favoriser la perte de poids après l’accouchement. Comme on le sait très bien, toutes les femmes rêvent d’avoir un ventre plat. L’allaitement maternel combiné avec une activité physique permettra à toute maman de retrouver la ligne. Si le sport est pratiqué de manière modérée, l’apparition des résultats sera plus rapide. À la fin du programme minceur planifié par un coach sportif aguerri, la mère de famille n’aura plus honte de son corps.

 

Pour récupérer plus rapidement après l’accouchement

 

En faisant du sport au quotidien, une mère allaitante récupérera plus vite après l’accouchement. Non seulement elle deviendra plus forte physiquement, mais aussi mentalement. Il faudra bien entendu suivre les recommandations d’un spécialiste avant toute prise de décision. Suite à l’accouchement, le corps de la femme est encore faible. Elle devra donc éviter de faire trop d’efforts, du moins, pendant les premières semaines avec son bébé. La fatigue (passagère ou générale) ne fait pas bon ménage avec l’allaitement.

Idéalement, il faut attendre entre 6 à 7 semaines après l’accouchement avant de faire du sport. Elles sont généralement consacrées à la rééducation périnéale et à la rééducation abdominale. Une fois cette période passée, la maman pourra se mettre au sport. En prenant au sérieux chaque séance de remise en forme, celle-ci retrouvera vite sa force et sa vitalité. Petit conseil : mieux vaut allaiter son bébé avant de faire du sport. Ainsi, la poitrine sera plus légère. Pour plus de confort, le port d’un vêtement d’allaitement est conseillé.

 

Pour renforcer son système immunitaire

 

Il arrive parfois qu’une mère allaitante tombe soudainement malade. Évidemment, cela peut l’empêcher de donner le sein à son bébé. Afin d’éviter ce type de problème, il convient de renforcer son système immunitaire en faisant du sport. En revanche, une activité physique trop intense aggravera l’état de santé de la maman. Il faudra, en clair, éviter de dépenser toute son énergie lors des courses à pied, par exemple.

Le temps consacré à une activité physique devra être bien planifié pour éviter le surmenage. 30 minutes par jour, c’est le rythme idéal. Si le corps est trop épuisé, cela aura un impact négatif sur la lactation. Il a besoin de repos pour produire suffisamment de lait. Il faudra également apprendre à se relaxer et à déstresser pour préserver les qualités nutritives du lait maternel.

Laisser un commentaire

Fermer le menu
×
×

Panier