Allaitement exclusif à mixte : comment réussir la transition ?

Allaitement exclusif à mixte : comment réussir la transition ?

Parce que la maman doit se remettre au travail, il est indispensable de passer à un allaitement mixte. Cette alternative est d’autant plus requise lorsque les seins produisent de moins en moins de lait. Toutefois, cette démarche doit se faire avec le plus grand soin, pour la maman et surtout pour le bébé.

 

Les conseils pour maintenir la lactation

Pour que l’allaitement mixte se déroule bien, il est important pour la maman de maintenir la lactation. Il faut savoir que moins le bébé sera nourri au sein, moins il y aura de sécrétion lactée. Pour que la production de lait puisse être en quantité suffisante, il faut veiller à stimuler les seins de façon régulière. Pour cela, il convient de trouver un top allaitement pour faciliter la tétée.

 

Favoriser une fréquence de tétée optimale

La stimulation des seins peut se faire de différentes manières, notamment par la mise en place d’une fréquence de tétée raisonnable. Le bébé pourra, par exemple, être allaité en début de matinée et dans la nuit. Durant le week-end, les fréquences peuvent, bien évidemment, augmentées.

 

Tirer son lait

Pour cela, il existe des appareils à système manuel ou électrique. Le second modèle est plus pratique et permet d’obtenir un assez grand volume sans efforts. Bien sûr, il est plus coûteux. Cependant, il est possible d’opter pour une location. Ainsi, la maman pourra tirer son lait, même au travail. L’idéal serait donc de continuer à porter un top allaitement pour faciliter la manœuvre. Une fois le lait tiré, il peut être conservé au réfrigérateur ou à l’air ambiant. Dans le deuxième cas, il ne faut pas dépasser les 8 heures recommandées par la HAS.

 

Habituer le bébé au biberon

Lorsque le bébé est habitué aux tétées, il peut s’avérer difficile d’introduire le biberon, surtout si celui-ci n’a pas encore commencé la diversification alimentaire. Pour qu’il s’adapte facilement à la tétine, voici quelques astuces pratiques :

 

  • Choisir une tétine douce : celle-ci aura une texture proche de celle du sein, donc le bébé pourra mieux se l’approprier ;
  • Remplir le biberon de lait maternel au tout début et le remplacer une fois que le bébé sera habitué au biberon ;
  • Demander à une autre personne de donner le biberon : cela évitera que le bébé sente l’odeur du sein maternel ;
  • Varier les positions : elles doivent différer de celle de l’allaitement pour créer la diversion jusqu’à ce que bébé s’y habitue.
  • Favoriser une ambiance calme et ludique : dans tous les cas, il ne faut pas forcer le bébé à boire son biberon. En cas de refus catégorique, il faut le laisser se calmer et reprendre plus tard.

Si vraiment le bébé ne veut pas prendre son biberon, le lait peut être donné à la cuillère.

Laisser un commentaire

Fermer le menu
×

Panier