Existe-t-il un moment idéal pour arrêter l’allaitement maternel ?

Existe-t-il un moment idéal pour arrêter l’allaitement maternel ?

L’allaitement maternel est un choix difficile auquel font face toutes les mamans. Peu importe leur décision, personne ne peut les juger. En faisant le choix de donner le sein à son bébé, toute mère de famille devra s’interroger sur la durée de l’allaitement. Mais il ne sera pas facile de trouver des réponses concrètes aux questions relatives à l’allaitement maternel.

 

L’allaitement maternel, est-ce vraiment un choix ?

 

Jusqu’ici, aucune loi n’oblige les mamans à allaiter leur bébé. Il s’agit donc d’un choix volontaire des parents. L’OMS recommande toutefois vivement l’allaitement exclusif au lait maternel pendant les six premiers mois de bébé. Et cette recommandation est soutenue par d’autres organismes de santé internationaux.

 

Les mamans peuvent ainsi suivre la recommandation de l’OMS concernant l’allaitement maternel. En faisant ce choix, elles devront changer leurs mauvaises habitudes, comme le tabagisme actif ou encore l’alcoolisme. Il est vrai que cela paraît impossible à accomplir pour certaines femmes, mais il faut le faire, car c’est pour le bien de leur bébé. Pour plus de confort, le port d’un top allaitement est fortement conseillé.

 

L’OMS recommande également aux mères allaitantes de nourrir leur bébé au sein jusqu’à l’âge de deux ans. Mais il y a une règle d’or à respecter impérativement : combiner l’allaitement avec des aliments complémentaires à partir de 6 mois. Il s’agit plus précisément des légumes, fruits, céréales, viande, etc. L’objectif est de combler les besoins nutritionnels de bébé. Plus concrètement, il convient de varier son alimentation à partir de 4 mois.

 

Existe-t-il un moment idéal pour arrêter l’allaitement ?

 

Selon les nutritionnistes en pédiatrie, l’arrêt de l’allaitement maternel doit être progressif. Il faudra donc éviter de prendre une décision hâtive en stoppant du jour au lendemain. En faisant cela, le bébé risque d’enchaîner des crises de pleurs, et il ne se calmera pas tant qu’il n’a pas eu ce qu’il veut.

L’idéal serait d’arrêter l’allaitement maternel au début du sevrage de son bébé. Il s’agit bien entendu d’un processus long (et parfois pénible). La première chose à faire consiste à introduire de nouveaux aliments dans le repas quotidien du poupon. Mais il faudra continuer de lui donner le sein. Le but est d’adapter petit à petit son appareil digestif à l’ingestion de nourriture.

 

À partir de six mois, le lait maternel ne suffit plus pour subvenir aux besoins nutritionnels de bébé. Pour grandir, il doit consommer des nutriments présents dans certains aliments. Parmi eux figurent notamment les vitamines B et D, le zinc ainsi que le fer. Il est préférable de préparer de la nourriture en purée afin que le tout-petit puisse la digérer plus facilement.

 

Il est à noter qu’un bébé de sept mois ou plus puise la majorité de ses calories dans le lait maternel. Il en va de même pour les bambins âgés de 11 à 16 mois. Il faut toutefois retenir que ce sont de vrais petits ogres. Ils n’hésiteront pas à téter les seins de leur mère même après avoir mangé des repas solides.

Laisser un commentaire

Fermer le menu
×
×

Panier