Les conseils pour arrêter l’allaitement

Certaines mères décident de donner le sein à leur enfant jusqu’à 3 ans, d’autres préfèrent arrêter l’allaitement à partir de 2 ans. Dans tous les cas, les parents sont libres de faire leur propre choix. Inutile de rappeler que l’UNICEF et l’OMS recommandent l’allaitement au sein lors des six premiers mois de vie du bébé. Mais les mamans peuvent opter pour l’allaitement prolongé. Afin d’éclaircir le problème, voici quelques conseils à suivre.

 

Respecter les recommandations de l’OMS et de l’UNICEF

 

Il est tout à fait possible d’allaiter son bébé jusqu’à l’âge de 1 an ou 2 ans. Mais dans certains cas, l’allaitement prolongé peut se transformer en problème. Premièrement, la fatigue devient de plus en plus importante. Deuxièmement, la mère allaitante sera obligée de donner le sein pendant la nuit si elle travaille à plein temps. Troisièmement, il est plus difficile d’arrêter de donner le sein à un enfant de plus de 2 ans. Afin d’éviter le pire, il vaut mieux suivre les recommandations de l’OMS et de l’UNICEF. Pour rappel, l’Organisation mondiale de la santé et l’UNICEF recommandent l’allaitement maternel dès la naissance du bébé. Des recherches ont permis de prouver que l’allaitement dans les tout premiers jours suivant la naissance s’avère efficace pour réduire les décès néonatals. Il est également conseillé de pratiquer l’allaitement exclusif durant les six premiers mois d’existence du nourrisson. Il est bien entendu recommandé de démarrer une alimentation complémentaire (diversifiée) à partir de l’âge de six mois.

 

Opter pour l’allaitement mixte

 

En réalité, une mère allaitante peut choisir d’allaiter son bébé pendant deux ans et même au-delà. Mais le seul problème c’est qu’elle n’aura plus de temps à consacrer au reste de sa famille et aux loisirs. Effectivement, l’allaitement maternel prend beaucoup de temps. Si la maman souhaite continuer d’allaiter son enfant jusqu’à 1 ou 2 ans, elle a tout intérêt à opter pour l’allaitement mixte. Elle pourra se divertir de temps en temps, sortir de la maison et aller au travail. En alternant entre le sein et le biberon, le tout-petit pourra s’adapter plus rapidement à la séparation et au changement de rythme. Il convient d’ajouter que le stress peut bloquer la lactation. Dans ce cas, un bébé habitué à téter le sein de sa mère peut piquer des crises fréquentes. Mais heureusement que l’allaitement mixte peut modifier la donne.

 

Ne pas négliger la diversification alimentaire

 

D’un point de vue concret, tous les bébés normaux ont besoin du lait maternel pour grandir. Et ils n’hésiteront pas à chercher le sein de leur maman à chaque fois qu’ils ont faim. Il faut toutefois retenir que l’allaitement exclusif ne peut plus subvenir aux besoins nutritionnels d’un nourrisson à partir de six mois. Plus concrètement, il doit consommer des aliments riches en fer, en protéines, en vitamines et en calcium pour grandir. Les parents doivent donc introduire des légumes, des fruits et de la viande dans le régime alimentaire de leur enfant. À partir de l’âge de 9 mois, le tout-petit peut consommer du lait de vache ainsi que d’autres produits laitiers pour combler ses besoins nutritionnels. La mère allaitante peut d’ailleurs continuer d’utiliser un t-shirt peau à peau pour faciliter l’allaitement.

Laisser un commentaire

Fermer le menu
×
×

Panier