Les conseils pour gérer la douleur pendant le travail et l’accouchement

Il est vrai que la venue d’un bébé est une bénédiction pour un couple, surtout pour les femmes. Mais avant de voir son rêve se réaliser, la future maman doit souffrir le martyre. Bien entendu, il est toujours envisageable d’utiliser une piqûre antidouleur avant l’apparition des premiers signes du travail. Quoi qu’il en soit, cela ne suffit plus pour échapper à son calvaire. Heureusement qu’il existe des méthodes naturelles permettant de gérer les douleurs pendant le travail et l’accouchement. Voici les conseils sur le suet.

Prendre une douche chaude avant d’aller à la maternité

Il est prouvé scientifiquement que l’eau chaude s’avère efficace pour soulager la douleur des contractions. Malgré cela, certaines femmes (les plus têtues) n’en font qu’à leur tête. En tout cas, il est conseillé de prendre une douche chaude avant d’aller à la maternité. La future maman pourra ainsi se relaxer. Il faut retenir que l’eau chaude favorise la détente des muscles et améliorer la circulation sanguine. Bien entendu, cela est bénéfique pour le bébé à naître. Il s’agit en effet d’une technique naturelle qui lui permet de trouver la bonne position lors de l’accouchement. Il faut retenir que la position la plus favorable reste la présentation par le sommet de la tête. La majorité des bébés viennent au monde avec la tête fléchie et le menton plaqué sur la poitrine. Si la femme n’a pas oublié de prendre un bain chaud avant de partir pour l’hôpital, normalement, elle devrait accoucher par voie basse.

Marcher, bouger et danser pour diminuer la douleur et accélérer le processus de l’accouchement

 Il est impossible d’imaginer la douleur ressentie par les femmes enceintes lors de l’accouchement. De ce fait, il faut essayer de donner le sourire à sa conjointe avant, pendant et après le travail. Même si elle devient de plus en plus agressive, il faut rester à ses côtés. Il convient de lui forcer à changer de position toutes les 15 à 20 minutes afin de faciliter la descente du bébé vers le bassin. A noter que quelque mouvement permet d’atténuer la douleur des contractions. Il faut donc éviter de dormir sur le dos pendant une vingtaine de minutes pour éviter la sensation d’inconfort. Il est conseillé de balancer doucement les hanches d’avant en arrière et de gauche à droite, de continuer de marcher et de bouger le corps dans l’objectif d’accélérer le processus de l’accouchement.

Maitriser sa respiration

Si la plupart des femmes enceintes souffrent le martyre avant, pendant et après l’accouchement, c’est parce qu’elles ne savent pas maitriser leur respiration. C’est normal si certaines d’entre elles (les plus faibles) pleurent et crient avant donner naissance à leur enfant. D’un point de vue concret, il serait plus sage de respirer profondément et d’essayer de garder son calme. En clair, il convient de gonfler son ventre pendant 4 secondes, de laisser l’air dans les poumons durant 7 secondes avant d’expirer par la bouche lentement pendant 8 secondes. Il faut éviter de paniquer, car l’anxiété peut engendrer des tensions musculaires. Bien entendu, dans ces conditions, l’intensité de la douleur sera plus élevée, pour ne pas dire insupportable. Il est bon de noter que la ceinture de grossesse permet de soulager les douleurs dans le dos pendant la grossesse.

Laisser un commentaire

Fermer le menu
×
×

Panier