Quelles activités physiques choisir pour une mère allaitante ?

Quelles activités physiques choisir pour une mère allaitante ?

La vie d’une mère allaitante consiste généralement à nourrir son bébé et à prendre soin de lui. Il est bien entendu possible d’échapper à cette réalité grâce au sport. Il faudra juste choisir une activité physique adaptée à son état de santé. Plus d’informations dans ces quelques lignes.

 

Quelles sont les activités physiques adaptées aux femmes allaitantes ?

 

Il est important pour une mère qui allaite son bébé de faire du sport de façon régulière. Il s’agit de la solution la plus efficace pour se sculpter un corps de rêve après l’accouchement. Personne ne voudrait ressembler à une grosse citrouille. Heureusement, certaines activités sportives permettent de supprimer les graisses disgracieuses qui sont apparues pendant la période post-partum de la maman allaitante. Il s’agit de :

 

  • La natation
  • La marche rapide
  • Le jogging (léger)
  • La gymnastique ou la Zumba

 

Bien sûr, une femme allaitante sportive doit boire beaucoup d’eau avant, pendant et après une activité physique. Le corps sera ainsi protégé contre tous les problèmes causés par la déshydratation. Inutile de rappeler que la production du lait maternel est étroitement liée à la quantité d’eau consommée. Si elle est abondante, la lactation le sera également, et cela est très bénéfique pour le bébé. Afin de rendre l’allaitement plus agréable et confortable, l’utilisation d’un t-shirt peau à peau s’impose.

 

Qu’en est-il des activités à éviter pendant l’allaitement ?  

 

En pratiquant l’une des activités présentées dans le paragraphe précédent, une mère allaitante récupérera plus vite après l’accouchement. Il faudra bien évidemment respecter les consignes et les recommandations d’un gynécologue pour savoir le moment idéal pour débuter. Il convient de souligner que les cicatrices d’une césarienne peuvent prendre beaucoup de temps pour disparaitre. Tant qu’elles sont encore là, il est impossible de faire du sport.

Parmi les activités sportives à éviter pendant l’allaitement, il y a le cyclisme. En restant assise trop longtemps sur un vélo, une femme ayant eu une épisiotomie met sa vie en danger. Mieux vaut attendre quelques mois après l’accouchement avant d’essayer cette activité. Les sports trop palpitants présentent également un danger pour les mères allaitantes. C’est notamment le cas des courses de moto. Une augmentation anormale du rythme cardiaque peut entraîner des accidents cardiovasculaires (parfois mortels).

 

Les conseils à suivre pour réussir à combiner l’allaitement et le sport

 

Il est sans danger de combiner le sport et l’allaitement. De cette manière, la mère allaitante restera en bonne santé tout en nourrissant son bébé au sein. Il faudra juste éviter d’en faire trop. En dépensant des calories grâce à l’allaitement, le corps d’une femme qui allaite deviendra plus affiné. Et en pratiquant une activité sportive, son ventre sera plus plat avec des abdominaux en béton.

Afin de galber sa silhouette, une mère allaitante doit faire du sport au quotidien. Il convient bien sûr de chronométrer chaque séance pour suivre les progrès réalisés. Idéalement, 30 minutes d’entraînement journalier suffisent amplement pour brûler les calories en trop. Il est également envisageable de programmer les séances de sport à trois fois par semaine. Le résultat obtenu dépendra des efforts effectués et du régime alimentaire adopté.

Laisser un commentaire

Fermer le menu
×
×

Panier