Trois règles d’or pour réussir l’allaitement maternel

D’un point de vue général, la grande majorité des femmes produisent du lait (colostrum) en donnant naissance à leurs premiers bébés. Mais le retard de la montée du lait est parfois imprévisible. Plusieurs témoignages montrent que l’accouchement par césarienne peut provoquer ce phénomène. En tout cas, il n’est pas encore tard pour apprendre à allaiter son bébé à naître. Il suffit d’adopter les bons gestes et de garder la tête froide. Voici les 3 règles d’or à respecter.

 

Donner le sein dès la naissance du bébé pour faciliter l’allaitement maternel

 

Afin de lutter contre la montée de lait tardive, il est conseillé d’allaiter tout de suite après la naissance. Bien entendu, il est préférable de laisser le nouveau-né chercher le téton de sa maman tout seul, une fois qu’il est placé à côté d’elle. En effet, c’est le bébé qui établit son propre rythme de succion, personne ne doit lui forcer à le faire. Normalement, le contact peau à peau entre la mère et son enfant devrait favoriser la lactation. Si tout se passe comme prévu, la maman devrait produire du lait plus vite. Dans le cas contraire, elle devra porter un t-shirt d’allaitement, du genre top allaitement. Bien entendu, il est déconseillé de porter un soutien-gorge trop serré afin de limiter les douleurs mammaires.

 

Maîtriser la bonne technique

 

Si la maman ne parvient pas à allaiter son bébé, c’est parce qu’elle n’a pas compris la position à adopter. Et pourtant, c’est simple. Premièrement, la maman doit porter son bébé vers le sein, et pas le contraire. Bien sûr, les épaules doivent être relaxées afin de réduire toute sensation d’inconfort. Deuxièmement, il faut éviter de pousser l’arrière de la tête du bébé, car cela peut lui inciter à s’écarter du téton. Troisièmement, la maman doit placer quatre doigts en dessous de son sein pour le soulever, et son pouce sur le dessus. Il est conseillé de sortir quelques gouttes de lait afin de stimuler le sens du goût et de l’odorat du tout-petit. Il faut laisser le menton du nouveau-né se reposer contre le mamelon (nez contre le mamelon) pour qu’il puisse attraper le téton.

 

Garder un œil sur le bébé lors de l’allaitement

 

Une jeune maman qui veut réussir l’allaitement maternel a tout intérêt à garder les yeux grands ouverts à chaque fois qu’elle donne le sein à son nouveau-né. En tout cas, les signes d’une bonne tétée sont faciles à reconnaitre. Quand le bébé sentira le mamelon sur sa langue, il le prend instinctivement en bouche. Les lèvres du nourrisson devraient se refermer autour de l’aréole (recourbées vers l’extérieur) et son menton doit être en contact avec le sein. Le bébé commencera ensuite à téter doucement avant de suivre un rythme de succion plus au moins rapide. Si la maman ne ressent aucune douleur lors de la première tétée, cela signifie que l’opération a été un succès. Il ne faut pas hésiter à donner le deuxième sein quand le bébé est allé jusqu’au bout du 1er mamelon.

Laisser un commentaire

Fermer le menu
×
×

Panier